palé-


palé-

palé(o)-
élément, du gr. palaios, "ancien".

⇒PALÉ(O)-, (PALÉ-, PALÉO-)élém. formant
I. —Élém. tiré du gr. -, de «ancien», entrant dans la constr. de termes sav.
A. —[Palé(o)- caractérise comme ancien un élément de l'hist. de l'homme ou du globe terrestre précisé par le 2e élém.]
1. [Le 2e élém. est un subst. ou un adj.] V. paléontologie.
a) ARCHÉOL., HIST.:
paléo-catholique, adj. Qui appartient aux premiers temps du catholicisme en un lieu donné, pour une communauté donnée. Je crois que j'ai de nombreuses affinités avec eux [les romanciers sud-américains]: l'ambiance paysanne, marginale, préindustrielle, paléo-catholique (Le Nouvel Observateur, 8 août 1981, p.58, col.2).
paléochrétien, -ienne, paléo-chrétien, -ienne, adj. Relatif à l'art des premiers chrétiens. Certes, à partir surtout des Ve et VIesiècles, l'Église préféra aux purs symboles paléo-chrétiens l'histoire sacrée racontée par les images (HUYGHE, Dialog. avec visible, 1955, p.132). Il y avait eu un week-end consacré à Borromini (...) un pour le Caravage, (...) les mosaïques paléochrétiennes (BUTOR, Modif., 1957, p.138).
paléo-gaulliste, adj. Gaulliste demeuré fidèle à ses premières convictions. L'Europe que M. Pompidou a laissé à M. Debré décrire à la télévision ressemblait trop, disait-on, à celle des paléo-gaullistes (L'Express, 2 mai 1972 ds GIRAUD-PAMART Nouv. 1974).
b) GÉOL., SC. DE LA TERRE:
paléarctique, paléoarctique, adj. 1. Relatif aux régions septentrionales de l'Ancien Monde (Europe, Afrique du Nord, Asie au nord de l'Himalaya). Contre cette terre paléarctique, une poussée venue du large dressa, dès le début du précambrien, une chaîne de hauteurs, qu'on a nommée huronienne (LAPPARENT, Abr. géol., 1886, p.413). 2. Qui appartient à ces régions, qui est originaire de ces régions. Les Lapons s'étendent depuis le nord de la Norvège, de la Suède et de la Finlande jusqu'à la presqu'île de Kola en Russie; ils parlent une langue finno-ougrienne et appartiennent à la race paléoarctique (HADDON, Races hum., trad. par A. Van Gennep, 1930, p.126). Empl. subst. La Sibérie à l'ouest de l'Yéniséi est la demeure des paléarctiques mésocéphales parleurs de dialectes finnois (HADDON, Races hum., trad. par A. Van Gennep, 1930, p.175).
paléocène, subst. masc. et adj. a) Subst. masc. et adj. (Époque géologique) qui correspond au tout début de l'Éocène. Le progrès des observations a conduit quelques géologues à proposer la création de nouveaux termes, tels que celui de paléocène pour les premiers dépôts tertiaires (LAPPARENT, Abr. géol., 1886, p.334). b) Adj. Relatif aux terrains, aux couches stratigraphiques du début de l'Éocène. Formes paléocènes. Mammifères mésozoïques, mais surtout paléocènes (E. PERRIER, Zool., t.4, 1928-32, p.3534).
paléoclimat, subst. masc. Climat des temps préhistoriques reconstitué et étudié à partir des phénomènes géologiques et biologiques (d'apr. VILLEN. 1974, Hydrol. 1978).
paléoclimatique, adj. Qui se rapporte aux paléoclimats. En l'état actuel, ni l'étude des «cycles» paléoclimatiques ni la trituration statistico-informaticienne des séries d'observations passées ne permettent une prévision [climatique] très sérieuse à moyen terme (quelques semaines ou mois) et a fortiori à long terme (années, siècles, etc.) (Le Nouvel Observateur, 2 août 1976, p.9, col.1).
paléosol, subst. masc. ,,Sol dont les caractères sont dus à une évolution ancienne dans des conditions de climat et de végétation différentes de celles qui prévalent actuellement`` (GEORGE 1970).
paléotropical, -ale, -aux, adj. Relatif aux régions tropicales de l'Ancien Monde; qui appartient à ces régions. Espèces des régions paléotropicales, surtout australo-indiennes (E. PERRIER, Zool., t.4, 1928-32, p.3315).
2. [Le 2e élém. est un élém. formant sav.] V. paléographe, paléolithe (rem. s.v. paléolithique), paléolithique et aussi:
paléonyme, subst. masc., ling. Nom propre dont l'usage a disparu (d'apr. DOR.-POIR. 1975).
ZOOL. [Palé(o)- sert à constr. des noms d'animaux dans lesquels il prend la valeur de «fossile»] V. paléothérium et aussi:
paléosaure, subst. masc. Genre de Reptiles fossiles de l'ordre des Sauriens, découverts en Angleterre et qui sont les plus anciens reptiles connus de cet ordre (d'apr. BOUILLET 1859).
B. —[Palé(o)- caractérise la résurgence, la persistance d'un trait, d'un élément d'un phénomène primitif, précisé par le 2e élém.]:
paléocérébellum, paléo-cérébellum (-cérébellum, du lat. cerebellum «cervelet»), subst. masc., anat. ,,Ensemble fonctionnel constitué par les éléments du cervelet qui concourent à la commande du tonus de posture des muscles du squelette chargés de contrebalancer les effets de la pesanteur (...). Ainsi appelé, parce que l'on retrouve cet ensemble chez les animaux primitifs`` (MAN.-MAN. Méd. 1980). Un type d'atrophie du cervelet du vieillard caractérisé par la prédominance des troubles de l'équilibre en rapport avec la localisation des lésions sur le paléo-cérébellum (Ce que la Fr. a apporté à la méd., 1946, p.274).
paléophrénie, subst. fém., psychanal. Trouble mental caractérisé par une tendance à des réactions impulsives et criminelles ayant leur source dans le comportement ancestral et primitif du sujet. Dans la paléophrénie, on est en présence surtout d'une aptitude «réactionnelle» spéciale aboutissant à la criminalité avec mépris de la vie humaine et inconscient total. Elle peut ressurgir, malgré un vernis superficiel de civilisation, à la moindre occasion qui réveille ces instincts profonds (POROT 1975).
paléo-psychique, adj. Qui se rapporte à une neutralité primitive. Le psychanalyste interrogé à la fin du livre par les auteurs estime que ce comportement a son origine dans le «tréfonds paléo-psychique» et témoigne d'un «besoin de surpuissance» (Le Sauvage, 1erjanv. 1978, p.87, col. 2).
II. —Élém. représentant le subst. paléontologie ou l'adj. paléontologique et caractérisant comme appliquée à ce domaine une sc. précisée par le subst. qui suit. V. paléobotanique et aussi:
paléanthropologie, subst. fém. Partie de l'anthropologie, qui étudie les Hominidés et les Primates fossiles. Synon. paléontologie humaine (d'apr. Méd. Biol. t.3 1972). Sur ces points la paléanthropologie n'est pas encore fixée. Mais il est possible de chercher à se faire une opinion. Parmi les anthropologistes, plusieurs, et non des moindres, pensent que le pédoncule de notre race a dû se composer de plusieurs faisceaux apparentés, mais distincts (TEILHARD DE CH., Phénom. hum., 1955, p.207).
paléobiologie, subst. fém. Partie de la biologie qui traite des formes de vie disparues, à partir des restes organiques conservés dans les strates géologiques. Par les voies de la paléontologie animale et végétale, la géologie tente de reconstituer ce que fut le monde vivant aux époques géologiques. Cette paléobiologie, ou biologie historique, conduit à rechercher l'origine de la vie à la surface de notre globe (Hist. gén. sc., t.3, vol.2, 1964, p.508).
paléoclimatologie, subst. fém. Étude et reconstitution des paléoclimats. Dans une étude de paléoclimatologie appliquée à la géographie animale (...), A. Nehring analyse la composition faunique actuelle et fossile des toundras et des steppes (Hist. gén. sc., t.3, vol.1, 1961, p.424).
paléodémographie, subst. fém. ,,Branche de la démographie historique fondée sur l'étude des vestiges humains`` (GEORGE 1970).
paléoécologie, paléo-écologie, subst. fém. Partie de l'écologie qui traite du mode de vie des espèces disparues, du milieu dans lequel elles évoluaient et de leurs rapports avec les êtres vivants qu'elles côtoyaient. Travail passionnant qui montre combien le présent dépend du passé, patiemment reconstitué grâce aux études de paléoécologie (Hist. gén. sc., t.3, vol.2, 1964, p.505). V. paléontologie ex. de Furon.
paléoethnologie, palethnologie, subst. fém. Partie de l'ethnologie qui étudie le mode de vie, les coutumes, les arts et industries des hommes de la préhistoire. La paléoethnologie est l'étude de l'origine et du développement de l'humanité avant les documents historiques (MORTILLET, Préhist., 1882, p.16).
paléoneurologie, subst. fém. Partie de la paléontologie qui étudie l'évolution du système nerveux et de l'encéphale chez les Vertébrés fossiles. La paléoneurologie, qui repose sur l'étude des moulages endocrâniens, fournit à son tour des résultats précieux sur l'évolution de la morphologie externe du cerveau des Vertébrés (Hist. gén. sc., t.3, vol.2, 1964, p.711).
paléopathologie, subst. fém. Partie de la paléontologie humaine qui étudie les atteintes pathologiques des humains de la préhistoire à partir des lésions osseuses remarquées sur les fossiles (d'apr. Méd. Biol. t.3 1972).
paléozoologie, subst. fém. Partie de la paléontologie qui traite des animaux fossiles. Synon. paléontologie animale. (Dict. XIXe et XXes.).
Rem. Probablement empr. à l'all., d'apr. BAL.-MAQ. 1968. a) Paléonégrite, paléonigrite, subst. Celui, celle qui vivait sur le continent africain aux temps préhistoriques, et p. ext., celui, celle qui appartient à une communauté africaine dont le mode de vie et la culture constituent une persistance de la civilisation originelle africaine. Les villages peuvent présenter des types analogues à ceux de l'Europe (...), villages à maisons séparées, isolées dans leurs jardins, rappelant les villages nébuleux du pays de Caux, sur les bourrelets alluviaux du delta du Tonkin; type qui se retrouve en Afrique chez les «paléonigrites» (MEYNIER, Paysages agraires, 1958, p.62). b) Paléonigrite, paléonégritique, adj. Qui concerne l'ethnologie et la paléoethnologie du continent africain, l'évolution et la civilisation des hommes qui peuplent ou ont peuplé ce continent. Refoulées en montagne, les populations dites paléonégritiques sont très denses, toute expansion leur ayant été longtemps interdite (BAL.-MAQ. 1968). V. initiation ex. 3.
REM. Paléonto-, élém. de compos. représentant l'adj. paléontologique. Paléonto-géologique, adj. Qui relève de la paléontologie et de la géologie. L'étude des herbiers et des documents paléonto-géologiques (Hist. gén. sc., t.3, vol.2, 1964, p.774).
Vitalité. On relève environ 160 termes constr. à partir de cet élém. où il occupe une place initiale. Il apparaît sous des formes différentes, la plus cour. étant paléo-, mais on rencontre aussi palé- devant un 2e élém. à initiale vocalique (v. paléanthropologie, paléarctique) et pal- devant un 2e élém. à initiale [e] ou [] (v. paléocène, palethnologie). Bien que COLIN 1971 signale que les termes ainsi constr. n'ont pas de trait d'union, on rencontre chez certains auteurs des formes qui en possèdent (v. paléo-botanique, paléo-cérébellum, paléo-chrétien). La plupart de ces termes ont été constr. au XIXes. avec l'essor des sc. relevant de l'archéol. et des sc. hum., mais cet élém. toujours vivant est également très productif dans les domaines des sc. méd., des sc. de la terre et de l'ethnol. où un très grand nombre de termes ont été forgés depuis le début du XXes. Prononc.:[paleo], en syll. inaccentuée [--]. Bbg. PEYTARD 1975. —QUEM. DDL t.18 (s.v. paléoethnologie), pp.375-380, 21 (s.v. paléoécologie).

palé- Paléo-.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Palé — Saltar a navegación, búsqueda Para la ciudad ecuatoguineana véase San Antonio de Palé Tipos de palés. Un palé (único término reconocido por la Real Academia Española[1 …   Wikipedia Español

  • Pale — (p[=a]l), a. [Compar. {Paler} (p[=a]l [ e]r); superl. {Palest}.] [F. p[^a]le, fr. p[^a]lir to turn pale, L. pallere to be or look pale. Cf. {Appall}, {Fallow}, {pall}, v. i., {Pallid}.] [1913 Webster] 1. Wanting in color; not ruddy; dusky white;… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • pale — adj 1 Pale, pallid, ashen, ashy, wan, livid mean devoid of natural or healthy color as applied to a complexion or deficient in vividness or intensity of hue as applied to a specific color. Pale is the least rich of these words in implications and …   New Dictionary of Synonyms

  • Pale — Pale, n. [F. pal, fr. L. palus: cf. D. paal. See {Pole} a stake, and 1st {Pallet}.] 1. A pointed stake or slat, either driven into the ground, or fastened to a rail at the top and bottom, for fencing or inclosing; a picket. [1913 Webster] Deer… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • pale — palè praep. su acc., instr., pãlė Gs, palė̃ Dsm, pàle žr. palei: 1. Padavė [meška] mergytei raktelius ir liepė bėgiot po gryčią, pale pasienius, skambinant su rakteliais BsPII316. Kad ejo gyvatės iš tos balos palè kalnais, palè keliais! Ob.… …   Dictionary of the Lithuanian Language

  • Pale — Saltar a navegación, búsqueda Pale Pale Municipios de la República Srpska de Bosnia y Herzegovina …   Wikipedia Español

  • pale — pale; pale·buck; pale·ly; pale·man; pale·ness; pale·wise; pro·pale; pale·ways; …   English syllables

  • pale — pale1 [pāl] adj. paler, palest [OFr < L pallidus, pale: see FALLOW2] 1. of a whitish or colorless complexion; pallid; wan 2. lacking intensity or brilliance: said of color, light, etc.; faint; dim 3. feeble; weak [a pale imitation] …   English World dictionary

  • pale — Ⅰ. pale [1] ► ADJECTIVE 1) of a light shade or hue; approaching white. 2) (of a person s face) having little colour, through shock, fear, illness, etc. 3) unimpressive or inferior: a pale imitation. ► VERB 1) become pale in one s face …   English terms dictionary

  • Pale — Студийный ал …   Википедия


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.